Un soutien financier de L’ADPS

L’ ADPS (Association de prévoyance santé) soutient financièrement des projets de bien-être, nés sur le territoire.
Le vendredi 25 avril 2014, au siège de l’ A.C.P.M., l’association a remis des chèques aux responsables de trois structures.

L’ ADPS (Association de prévoyance santé) soutient financièrement des projets de bien-être, nés sur le territoire.

Le vendredi 25 avril 2014, au siège de l’ A.C.P.M.  , l’association a remis des chèques aux responsables de trois structures. L’ADPS était représentée par Alain Hornoy, président régional, Jean-Pierre Fouillet, délégué de la branche salarié, et Bruno Trillard de la branche agricole.

Yves Blais, président, et Sandrine Aimon, directrice de l’ A.C.P.M.   ont reçu 13 000 €, au nom de leur structure. Nathalie Cerisier-Colin bénéficie de 1 000 € pour l’ Encre, résidence autonome avec services pour personnes à mobilité réduite qu’elle ouvrira en septembre prochain.
Maurice Eveillard, président de VSL (Vie Santé Libre) qui accompagne des personnes qui souffrent d’alcoolisme, a reçu la somme de 500 €.

Source : Ouest-France 3-4 mai 2014


Un généreux donateur

Le 25 avril 2014, l’A.D.P.S .(Association De Prévoyance Santé), en partenariat avec les assurances Allianz, a remis trois chèques : 13 000 € aux A.C.P.M.   (Ateliers et Chantiers du Pays de la Mée), 1000 € à l’Encre et 500 € à Vie-Santé-Libre.

Les fonds proviennent des 30 000 adhérents de l’A.D.P.S, en Loire-Atlantique, qui constituent un fonds de 50 000 € servant d’abord à aider les adhérents (optique, dentaire, lunetterie, dépassement d’honoraires), à diffuser des informations sur la santé, et à apporter une aide directe à des associations. C’est la seule assurance en France qui fait du mécénat. « Il faut apprendre à bien vivre pour mieux vieillir » a dit Alain Hornoy, président régional.

Les A.C.P.M touchent annuellement plus de 150 personnes : 45 en chantier et 110 en mise à disposition chez les particuliers ou les entreprises, avec 64 % de sorties positives. Cette année, ils ont entrepris des formations ’’santé’’ : socio-esthétique, gestion du stress, sécurité au travail, cuisine.

Vie-Santé-Libre, créée en juin 2011, s’occupe des malades alcooliques. L’association compte 57 adhérents à qui elle propose un suivi personnalisé, des réunions mensuelles, des journées de réflexion-formation, des sorties de loisir. Ses responsables font 3000 km par an pour aider les adhérents, et tiennent des permanences chaque semaine au Centre Hospitalier pour montrer qu’il est possible de guérir de cette maladie. « Nous travaillons avec sept centres de post-cure » dit le Président Maurice Eveillard « Notre inquiétude : nous sommes de plus en plus confrontés à des problèmes de drogue ».

Enfin, Nathalie Cerisier, propose aux résidents de l’Encre des services optionnels : entretien du logement, courses, animations. Elle a obtenu, pour cela, un agrément du Conseil Général. La résidence permettra la mixité sociale. Les logements, comportant deux chambres, seront adaptés aussi bien aux personnes âgées qu’aux jeunes couples avec enfants ou aux personnes seules.

Source : journal La Mée